Ton sms, tu vérifieras

C’est la bonne résolution que va prendre, sans nul doute, le ministre australien de l’immigration. Peter Dutton a commis une bourde qui lui a valu de faire des excuses publiques. S’agaçant de l’attitude de Samantha Maiden, journaliste au Sunday Telegraph, il l’a traitée de « putain de folle sorcière  » dans un sms… qu’il lui a envoyé par inadvertance. Celle-ci l’a rendu public, sans toutefois nommer son auteur pour le préserver un tant soit peu. Mais le monde politique et des médias s’est chargé du reste.

On ne peut pas dire que cet écart de langage ait amusé la tête de l’Etat qui rappelle que les ministres se doivent d’être irréprochables dans leurs propos et leurs comportements.

Au-delà du caractère anecdotique de cette affaire qui se termine bien, il serait bon de rappeler à chaque poète que les écrits peuvent toujours être publiés, divulgués et déformés. Donc, plus on s’élève dans l’organigramme, plus on maîtrise sa testostérone et son langage, quel que soit son agacement.

Ne jamais répondre à chaud est un vrai conseil de com.

halloween-472294_1280

Laisser un commentaire