Heroes

david-bowieAttristée par la disparition de David Bowie ce matin, je me suis remémorée l’artiste inclassable qui a accompagné mon adolescence avec ses tubes éclectiques.

China girl, Under pressure, Heroes, Absolute beginners sont parmi mes madeleines de Proust musicales. Je découvrais la fantaisie capillaire masculine, les combis lycra et ce que signifiait le mot vairon.

Disparaître la semaine du lancement de son dernier album qui devient ainsi posthume est la dernière espièglerie d’un artiste Rebel rebel que je vais m’atteler à faire découvrir à mes ados, dès ce soir.

Sous l’angle communication, cet artiste avait choisi l’approche ultra-efficace de la discrétion. Il communiquait peu avec la presse, sortant des albums enregistrés en secret. Ses fans, ses musiciens assuraient le SAV. Artiste mutique ou total control freak ? C’est l’apanage d’un grand dont on n’a pas fini de découvrir les subtilités.

Let’s dance !

 

Laisser un commentaire