Le numérique est ma voie

Que s’est-il dit lors des rencontres Business de Google à Lyon, le 30 mai ? Beaucoup de témoignages et de conférences très positifs. Le virage web, c’est maintenant. Actif de la première heure ou jeune converti, le monde professionnel s’y plie. Et dans la vraie vie, comment se traduit ce virage numérique ?

Il y a d’un côté les frileux ou les résistants qui partent du principe que leur coeur de métier étant tourné vers l’humain, une présence web est décalée voire inutile. Et pourtant, Aline Rigollet fondatrice d’ABC prévention santé a mordu à l’hameçon numérique il y a plus d’un an. « Pour faciliter les échanges et créer des ponts entre les univers des soignants. Aujourd’hui, le site web est aussi bien une vitrine qu’une caution qui permet aux patients et à leur entourage de mieux comprendre la démarche santé. Le site web va d’ailleurs faire peu neuve d’ici peu ».

A l’encontre de tous les préceptes autour de la création qui expliquent que la pérennité d’une entreprise passe par un business model bien ficelé, une stratégie mix-marketing réfléchie et une trésorerie équilibrée, on trouve des instinctifs qui pédalent/carburent à la passion. Nicolas Marchi a commencé à photographier ses réparations de vélos dans son atelier et a posté ses clichés sur instagram. Puis est né un blog qu’il a alimenté au feeling, « sans se prendre la tête. » De ses photos sont nées une communauté et des opportunités de travail inespérées avec une commande en Asie. Depuis, l’aventure numérique sert les intérêts de cette petite entreprise lyonnaise qui grossit et s’agrandit, répondant à de nouvelles offres à l’international.

« Etre présent sur le web n’est pas une opportunité. Aujourd’hui, le numérique est une aide à la transaction pour un commerce physique et un relais de croissance pour le BtoB. »

Le web reste pour beaucoup un levier indispensable. « Il permet au consommateur de réfléchir, de mûrir son achat, surtout si ce dernier est conséquent. » Mikael Lautredou, responsable e-commerce, explique que « le pilotage et l’optimisation de la stratégie e-commerce mis en place chez Cresus permet à l’enseigne de bijoux de luxe d’occasion de générer 35 à 45 % du CA via ce canal. Il renforce la relation client qui, faute de trouver la pièce souhaitée en boutique, peut demander un shop-to-shop. »

Ces trois témoignages illustrent le poids croissant du numérique dans le processus de décision et/ou d’achat faisant d’internet un chemin parfois sinueux, mais incontournable pour les entreprises. Charge à elles de s’entourer de conseils avisés tant au niveau web que de la stratégie de contenus pour vivre cette aventure avec un bon retour sur investissement. Les consultants freelance sont là pour ça…

"numérique en entreprise"
la révolution numérique des entreprises ne concernent pas que le e-commerce

 

Laisser un commentaire