CGPME Camp 2016, j’y étais

Ce qu’il y a de bien avec les initiatives de la CGPME du Rhône, c’est de sortir de sa zone de confort, d’abaisser les barrières pour faire des rencontres dingues. On m’avait promis de l’énergie, du fun et du partage de compétences pendant 3 jours hors du temps. Je me suis inscrite pour vivre une situation de travail inédite, découvrir une approche projet inhabituelle. Pas déçue !

Le concept : 18 porteurs de projet présentent en 2 mn leur problématique devant tous les participants. Chacun s’est préalablement inscrit en indiquant son champ de compétences qui se matérialise par un carton de couleur. A la fin des pitchs, les participants se ruent vers le projet qui les séduit en brandissant leur carton de couleur pour que les compétences soient réparties par équipe.

Ainsi, les équipes fraîchement constituées de gens qui ne se connaissent a priori pas, rejoignent l’espace attribué et se mettent au travail. On apprend à se connaître vite, à aller à l’essentiel, à partager notre vision, notre réseau. Les tempéraments se révèlent. En toute transparence, l’avancée du projet donne lieu à une restitution d’éléments déposés sur une plateforme collaborative à chaque demi-journée. Le porteur de projet peut alors consulter les éléments et s’approprier ou non l’idée développée. Au bout de deux jours et demi, l’équipe défend sa réalisation devant le jury, puis en fin d’après-midi devant le public.

Pour ma part, l’aventure a été à la hauteur de la promesse. Les rencontres feront peut être place à une collaboration pour développer le concept que nous avons proposé aux porteurs de notre projet. A suivre.

N.B : 6 mois après le Camp, les porteurs de projet n’ont plus donné signe de vie en dépit des relances que le groupe a adressées. C’est un peu décevant parce que nous étions plusieurs membres prêts à investir (physiquement et financièrement).

en savoir plus

 

Laisser un commentaire