Escape room, sortez-moi de là

Les offres Escape Room fleurissent et dépoussièrent le team building. Encore faut-il que le format (5-6 participants à la fois – 1 h de jeu) réponde aux contraintes de l’entreprise. Pour la première fois, nous avons joué avec notre client. Récit.

Depuis plusieurs années, l’Escape Room propose de percer le mystère de la disparition d’un sous-marin, de nous évader d’un hôpital psychiatrique, de démasquer le meurtrier du manoir… Peu importe le prétexte, l’idée est de rassembler dans un espace restreint des participants et de les inciter à résoudre une énigme. Et pour ce faire, il faut déchiffrer des indices, écouter les autres et transmettre les éléments à notre disposition. C’est ludique, parfois sportif, mais surtout très instructif.

Escape Room, révélation et prise de conscience

On est à peu de choses près dans le même cadre que celui de l’entreprise. Sauf que l’espace et le temps sont comptés, on n’échappe pas à ses travers. Le volubile qui n’écoute pas. Le timide qui voit tout, mais ne s’exprime pas. Le laborieux qui oeuvre dans son coin. L’opportuniste qui s’approprie les progrès du groupe. L’acteur qui touche ou casse tout avant de lire les consignes, etc. La liste pourrait être très longue.

Et pourtant, c’est un excellent support de Team Building, de formation et de management. En effet, on comprend rapidement que la rétention d’information nuit au travail d’équipe. Que formuler clairement et synthétiquement une consigne évite de faire plusieurs erreurs. Qu’une intelligence collective permet d’aller plus loin et plus vite. Et enfin, le Graal, quand on trouve la sortie. C’est tellement plus savoureux d’être ensemble.

escape room, I-Way, Lyon, Bubbles Com, team Building

Cette semaine, nous avons joué dans l’équipe d’un client, une agence de consulting en organisation, management et qualité. Emprisonnés et menottés par binôme, nous avons dû nous libérer mutuellement de nos cellules, puis trouver les indices permettant de sortir de notre geôle. L’expérience a séduit les participants qui ont vu au-delà du jeu lui-même. Gageons que l’agence se défie sur une autre thématique pour le plaisir de réussir à nouveau, ensemble.

Laisser un commentaire