Comportement et étiquette au service de l’entreprise

Il n’est plus rare de voir des affaires se conclure dans un cadre informel. Le déjeuner d’affaires « de papa » est encore de mise dans certains cercles. Cependant, fleurissent les rencontres dites informelles de type afterwork, activités croisées, animation d’ateliers en intra-entreprise, etc. Et là, il est évident que le manager ne va pas envoyer des équipes dont il n’est pas sûr de la bonne conversation ou de la correcte tenue à table, ruiner des mois de travaux d’approche pour finalement saborder un marché prometteur.

En accompagnant certains clients, Bubbles Com s’aperçoit de l’importance d’avoir une culture éclectique. Un socle de culture générale classique : artistique, géopolitique, littérature, etc. enrichi de bonnes doses d’actualité, permettent de faire face à pratiquement toute situation.

champagne et conversation clients Bubbles Com

Quelques conseils d’étiquette

  • politesse à tous les niveaux, du vigile qui contrôle l’accès du bâtiment aux différents intermédiaires : Bonjour Madame / Monsieur et grand sourire
  • se rappeler des détails des précédents échanges (passions, loisirs, expertises)
  • faire preuve d’écoute active, pour de vrai
  • oublier le temps de l’échange son téléphone portable

Ecouter est un art

Nous enfonçons des portes ouvertes nous direz-vous. Et pourtant. Force est de constater qu’écouter est un art difficilement accessible. Nos interlocuteurs ont une fâcheuse tendance à vouloir occuper l’espace à tout prix. Ils oublient trop souvent que la vraie hauteur d’homme, la posture du chef n’est pas l’omniprésence. On apprend tant en écoutant et en observant. Qu’il est désolant d’assister aux combats de coqs, tout en surenchère alors qu’il est si simple de mettre en valeur l’initiative et d’en tirer de bonnes pratiques. Lors d’un récent déjeuner, nous nous délections d’écouter un client de notre client exprimer quelques inquiétudes face à un énorme chantier de recrutement sur l’exercice 2018. Notre interlocuteur nous expliquait quelle stratégie il souhaitait mettre en place pour croître de manière pérenne. Récit passionnant, malheureusement interrompu par notre client qui voulait rester sous la lumière. Nous aurions tant voulu poursuivre cette conversation prometteuse et distiller au passage quelques rappels basiques. Ecouter, valoriser, questionner rendent l’expérience client tellement plus fructueuse.

Devenir un as de la conversation

Ne jamais oublier que nous sommes au travail, même une flûte à la main. Eviter à tout prix les sujets polémiques. Même si son interlocuteur s’inscrit dans une thématique religieuse ou politique, restez neutre et consensuel. Nous laissons toujours les agitateurs s’exprimer avant de pouvoir revenir à des sujets plus calmes. D’ailleurs, le décès de Johnny et de France Gall ont été des thématiques intéressantes ces dernières semaines. Fan ou pas, tout le monde avait un avis, une chanson fétiche et l’envie d’en fredonner quelques notes.

Un comportement exemplaire

Le risque dans ce type d’échange informel est de baisser trop rapidement la garde. Et qu’il est humiliant pour un patron d’avoir trop arrosé une réussite au point de tenir des propos tellement incohérents qu’il faille s’en excuser le lendemain, une fois la raison retrouvée. En interne, ça laisse des traces, mais face à des clients c’est un carnage !

Laisser un commentaire